D
ans les années quatre vingt, Martine et Philippe sillonnent le Sud de la France et l’Espagne, de feria en feria. Parmi le cycle de corridas à pied était régulièrement présentée une corrida de Rejon ou une tourada , corrida à la Portugaise .

Les chevaux présentés dans ces spectacles taurins sont essentiellement des Pur-Sang Lusitaniens, chevaux forts, souples, agiles, généreux et beaux, très beaux même.

Le Pur-Sang Lusitanien allait devenir le trait d’union entre la tauromachie et l’équitation, entre l’amour du taureau et celui du cheval.

L'elevage du cheval lusitanien devint donc l'objectif de notre passion du cheval ibérique.

Même si le premier cheval fut un croisé Lusitanien-Camargue acheté avec la complicité du regretté éleveur de taureaux et de chevaux de pure race Camargue Marcel Mailhan et utilisé pour le travail de tri de taureaux, la création de l’élévage se fera par l’acquisition de deux juments Lusitaniennes de couleur bai brune d’un élévage très à la mode alors.

Les produits de ces juments bien que commerciaux notamment pour les novices ne nous donnant pas satisfaction, l’expérience fut vite abandonnée. La recherche du type de chevaux à créer se fera par de nombreuses visites au Portugal et l’étude de différentes lignées sur le Stud Book Portugais.

C’est ainsi que l’élévage débutera en 1990 mais que le fer ne sera déposé qu’en 1995 après avoir longuement étudié et surtout apprécié dans le pays d’origine le type de cheval vers lequel s’orientera le futur Haras.

Ces visites trimestrielles en Lusitanie perdurent à ce jour, le Portugal étant devenu une seconde patrie pour notre élevage.

Si la Tauromachie prit la suite de la Genete comme critère de séléction de chevaux braves, nobles et aptes au dressage, l'utilisation contemporaine et la diversité de nos lignées nous autorisent également à faire naitre des produits destinés outre l'équitation traditionnelle d'Haute Ecole au dressage classique de compétition.