C
omme à la base de tout élevage, il existe une jument phare du fait de sa primauté dans l’élevage ou de sa qualité de production. Ainsi une pouliche, ELLE II , fille d’ALMANSOR II du fer de Manuel TAVARES VEIGA, étalon reproducteur ayant obtenu 80 points, lors de sa confirmation, a été conservée comme poulinière. Ses deux filles JANDILLA DE SAINT AUGUSTIN (ALMONDA MAC X ELLE II ) et KERENCIA DE SAINT AUGUSTIN ( HARMONIO MAC X ELLE II ) assurent sa descendance.

                                                                        A ces juments de notre fer sont venues s’ajouter d’autres pouliches ou juments extérieures en raison notamment du nombre important de naissance de mâles au début de notre élevage et de la cession de pouliches plus destinées à la monte qu’à la reproduction selon nos critères.

                                                                        Ainsi pour construire le troupeau, deux pouliches furent sélectionnées au terme de plusieurs voyages au Portugal en raison de leurs morphologies, de leurs allures mais surtout de leurs génétiques :

NEVADA ACF, fille de NOVILHEIRO MTV (douzième au championnat du monde de CSO sous la selle de JOHN WITAKER et d’ALPACA, jument cent pour cent de souche QUINA.

NEBIOSA ACF, fille FARAO JHC père de nombreux champions de modèles et allures au Portugal et de GITANA JPL jument mi-QUINA mi-NUNCIO.

                                                                        Effectivement aprés étude, notre recherche des anciennes lignées QUINA fût une priorité. Notre finalité étant de faire naître des chevaux qui doivent devenir des montures quelle que soit la discipline future et non, seulement des champions de modèles et allures jusqu'à 3 ans. Nous recherchâmes donc des animaux de ce courant de sang, tant leur qualité équestre est apparue tout au long de l'histoire du Pur Sang Lusitanien.

                                                                        C'est ainsi que furent utilisés beaucoup d'étalons aux origines QUINA : ZAQUIRO JCL, FORMOSO FR, RAPHAEL LFA, JOSELITO DE SAINT AUGUSTIN.

                                                                        Enfin vinrent s’ajouter des juments de l’élevage du Docteur Pedro FERRAZ DA COSTA, élu meilleur éleveur à plusieurs reprises au festival international de Lisbonne et encore  au festival international de CASCAI (ex-Lisbonne) en juin 2007.

                                                                        La nécésité de rafraîchir le sang c'est faite sur une base de juments dépositaires de l'ascendance d'OPUS 72 MTV et de CORAL BN, chevaux d'origines tauromachiques donc susceptibles physiquement et mentalement d'être dréssés; deux lignées encore une fois choisies pour la fonctionnalité de leurs produits plus que pour leur typicité.

                                                                        Notre objectif : créer des chevaux qui puissent subir d'être montés et d'être dressés et de ne pas être simplement présentés en longe même si certains de nos produits se distinguent en concours de Modèles et Allures.

Méthode d’élevage

                                                                        Les prairies de l’élevage s’étendent sur environ 40 hectares à proximité de l’embouchure du fleuve Aude à quelques encablures du rivage de la mer Méditerranée. Les herbages situés dans un delta bénéficient d’un biotope similaire à celui de la plaine du Tage, région d’origine du Lusitanien. Ces terres chargées en sodium permettent de vitaminer le troupeau en permanence. Les juments résident sur ces terres de l’automne à l’été. Pendant l’été le troupeau de poulinières rejoint avec les poulains les plateaux du haut Languedoc situés entre 700 et 1100 mètres d’altitude, évitant ainsi les nombreuses espèces d’insectes apparaissant avec le printemps dans des basses plaines comme les deltas.

                                                                        Durant 4 mois, soit 2 mois avant et 2 mois après le poulinage, les juments sont complémentées avec un aliment spécial poulinière.

                                                                        Les poulains et les pouliches, du sevrage jusqu’à l’âge de 3 ans, demeurent en boxes individuels du mois d’octobre jusqu’au printemps. Durant cette période un aliment spécial foals 3 fois par jour, ainsi que du foin de Crau d’appellation d’origine contrôlée à volonté, constituent leur alimentation, outre le pâturage dans la journée sur les paddocks ensemencés. Une cure de vitamines de 45 jours tous les 45 jours, complète ce suivi nutritionnel. Comme les juments, ils rejoignent dans les prairies de haut Languedoc de mai à octobre.

                                                                        Nous portons le plus grand intérêt à la nutrition de nos chevaux en raison de la tardiveté de la race en général et celle de nos lignées en particulier.

                                                                        A l’âge de 4 ans les produits restent définitivement au Haras pour être débourrés, mâles comme femelles.